Salle Le Bournot, salle de spectacles vivants à Aubenas en Ardèche

version accessible
Accueil > Saison > Archives > Festival Les Femmes S’en Mêlent #14
Festival Les Femmes S'en Mêlent #14

Festival Les Femmes S’en Mêlent #14
THE BIG CRUNCH THEORY - THE PACK A.D - MISS WHITE...

le 19 mars 2011 20h45

LFSM

Festival itinérant transnational qui a révélé La Grande Sophie, Emilie Simon, Anaïs, Emily Jane White ou Jessie Evans …

 

Le festival « Les Femmes S’en Mêlent » célèbre la scène féminine indépendante depuis maintenant 13 ans. D’abord parisien, il s’est rapidement étendu à la France entière et aux pays limitrophes. L’édition 2011 passe notamment par le Divan du Monde et le Théâtre de la Cité Internationale (Paris), La Poudrière (Belfort), le Ciel et la Bobine (Grenoble), La Cartonnerie (Reims), le Transbordeur Club (Lyon), le Cargo de Nuit (Arles), le Rockstore (Montpellier)…Pour la première fois, le festival fait étape à Aubenas. Féminin et non féministe, éclectique et non élitiste, il est un carrefour de la découverte de talents nationaux et internationaux. Du folk apaisé aux vrombissements d’un rock fiévreux, de la pop enjouée à l’électro tonitruante, le rendez-vous navigue entre découvertes, révélations et consécrations. Le site du festival

THE BIG CRUNCH THEORY The Big Crunch Theory, c’est le projet de l’artiste franco-suédoise Lisa Li-Lund et de Gilbert Cohen, à la tête du label Versatile. A la lisière de la pop, du folk et de l’electro, leur album 1992 sorti début 2011 est une merveille d’intelligence et de fraicheur. On y retrouve une myriade de musiciens : Maxime Delpierre (Joakim & The Disco), Bertrand Burgalat, Docteur Schonberg (The Berg Sans Nipples), Etienne Jaumet, Quentin Rollet, Disco, Yaya Herman-Dune, la chanteuse Mai. Pour la petite histoire, Lisa Li-Lund, s’était produite en merveilleuse squaw à la Salle Le Bournot en 2008 avec Les French Cowboy (ex Little Rabbit) : l’un des rendez-vous cultes de la salle. Ecouter - Video Clip

THE PACK A.D Avec leur troisième opus, We Kill Computers, paru en 2010, le duo de Vancouver, composé de la guitariste- chanteuse Becky Black et de sa batteuse Maya Miller, libèrent le rock de toute coloration électronique pour retrouver un son primal et jouissif non sans évoquer les White Stripes, The Kills et autres Black Keys. L’énorme expérience de la scène du duo s’impose dès les premières notes. Ecouter

1ère partie : MISS WHITE AND THE DRUNKEN PIANO Le trio grenoblois composé d’une chanteuse en robe blanche acoquinée à un piano ivre, entouré d’un beatboxer en redingote et d’un saxophoniste vêtu de swing, distille ses mélodies urbaines à travers un hip hop jazzy bien à lui. Formée fin 2008, cette jeune formation grenobloise avance très vite : elle a été sélectionnée en 2010 sur la scène « jeunes talents » du Solidays et sur la compil « Nouveaux talents Fnac – Believe Digital Printemps 2010 ». Ecouter

Résidence Structures et institutions locales régionales se sont mobilisées autour de Miss White and The Drunken Piano : la Bobine, Le Pôle Musiques Actuelles de Valence, le Jazz Action Valence, la régie 2C, Dynamusic, Le Rock est pas mort à Lyon. La Salle Le Bournot contribue à ce soutien régional en l’accueillant en résidence du 14 au 18 mars 2011 avant son concert. Cette résidence sera également ponctuée d’une rencontre avec les jeunes de « Bouge de l’Art ! ».

  • Debout
  • Tarifs : 10€ /12€
Guichet de la salle Plan d’accès et covoiturage

autour du spectacle

Miss White en résidence

Miss White and the drunken piano sera en résidence toute la semaine et participera au rendez-vous « Bouge de l’Art » du 16 mars.